fbpx

L’influence auprès des parents millennials

Les marques, Instagram et les ados.
12 février 2020
Les enfants et les temps d’écran
4 mars 2020
Montrer tout

Le 10 février, Aurore VANACKER, notre directrice clientèle était présente au Grand Palais de Lille pour participer à une table ronde organisée par l’ISEFAC et animée par Stéphanie RAMSAY sur le thème des stratégies d’influence. Si vous n’étiez pas là, nous nous chargeons de vous retranscrire les informations évoquées lors de cet évènement !

Crédit photo : Guillaume METIER pour Agence SARAVA

Les millennials et leur rapport aux influenceurs

Pour rappel, les Millennials représentent la génération des 24/25 à 39/40 ans, en majorité « jeunes parents » et très présents sur les réseaux sociaux.

Sur ces réseaux sociaux justement, les parents millennials vont accorder leur confiance à : 

  • leurs pairs, les parents-consommateurs, qui pour beaucoup peuvent être considérés comme des nano-influenceurs car ils génèrent des contenus.
  • les micro et macro influenceurs parents avec un intérêt grandissant pour les « micro », encore considérés comme objectifs dans leur choix de partenariats avec des marques.
  • les marques, à qui cette génération a envie de refaire confiance et de co-créer avec elles.

Ce que le parent Millennial va rechercher, tant auprès de la marque que des influenceurs, c’est une adéquation avec ses valeurs, son mode de vie.

Par exemple, des études récentes montrent qu’il y a une certaine culpabilité des parents de ne pas passer assez de temps avec leurs enfants. Une marque qui va prendre cet angle dans sa communication avec les influenceurs va les toucher en plein cœur. 

Les micro influenceurs ont la côte

Crédit photo : Guillaume METIER pour Agence SARAVA

Il faut dire que les micro influenceurs sont populaires en ce moment ! Ils sont en adéquation avec les envies des Millennials : ils prennent souvent la parole sur des sujets plus précis que les macro, mettent en avant leurs passions, sans être influencés dans leur choix de partenariats ou leur discours car ils ne bénéficient pas de rémunération. 

Ces influenceurs ont aussi la côte auprès des marques car ils ne demandent pas toujours de rémunération et ne sont donc pas sujets aux nouvelles obligations légales qui imposent de considérer l’apparition d’un enfant dans le contenu d’un influenceur rémunéré comme un travail à part entière, ce qui impose la création d’un contrat de mannequin rémunéré en plus de la rémunération pour publication du contenu. 

Faire échanger parents & influenceurs pour créer les innovations de demain

Le KidsLab, communauté d’échanges et d’innovation entre consommateurs de produits ou services « famille », a pour vocation de se nourrir des besoins des parents millennials, des enfants et des influenceurs ! Les contributeurs, motivés par l’envie de changer leur rapport aux marques, y partagent librement leurs expériences et donnent leur avis, sans intervention de ces dernières. Com’ des Enfants se fait ensuite le porte-voix des ces parents-consommateurs-influenceurs auprès des marques pour être à l’initiative de nouveaux projets et créer des offres au plus proche de leurs attentes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *