fbpx

Les enfants et les temps d’écran

L’influence auprès des parents millennials
26 février 2020
Le format vidéo pour toucher les ados
19 mars 2020
Montrer tout

Les enfants et les écrans

Les écrans font partie intégrante de nos vies et de celles des enfants. On compte en moyenne 5 écrans de tous types dans chaque foyer français. Avec l’essor des tablettes, les télévisions continuellement allumées, ou encore les smartphones, nous exposons les enfants même très jeunes à plus de temps d’écran qu’il ne le faudrait pour leur bien-être et souvent sans nous en rendre compte.

Quels sont les effets des écrans sur les jeunes enfants ?

Le CSA recommande fortement de bannir les écrans pour tout enfant avant l’âge de 3 ans. Le cerveau d’un enfant de cet âge n’étant pas assez mature pour supporter ce genre de stimulation, il se met à l’arrêt comme s’il était sous hypnose. Ajoutons à cela que la lumière bleue des écrans est très néfaste pour les yeux des enfants qui sont particulièrement fragiles à cet âge.

Vous l’aurez compris, l’exposition aux écrans pour les enfants de moins de 3 ans est donc dangereuse pour leur santé, aussi bien mentale que physique. Une trop longue exposition aux écrans serait associée à une motricité et des capacités cognitives moins élevées, de faibles habilités sociales et des difficultés d’attention.

Mais alors comment déterminer le temps d’écran adapté pour votre enfant ?

Le mode de calcul pour déterminer la durée correcte d’écran pour un enfant est plutôt simple : une heure d’écran par année d’âge de l’enfant et par semaine. Un enfant de 4 ans est donc limité à 4 heures d’écran par semaine par exemple.

Dans les faits, les enfants passent plus du double de ce temps sur les écrans, entre les tablettes, les smartphones et les télévisions que nous possédons tous chez nous. Le devoir des parents est donc de protéger les enfants des effets nuisibles des écrans.

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter en ce qui concerne les écrans ?

Tout d’abord, montrer l’exemple : essayer de réduire soi-même le temps d’écran en présence des enfants. Pendant la petite enfance, un bambin va passer beaucoup de temps à observer ses parents et à les imiter, s’ils montrent l’exemple, il sera forcément moins tenté par les écrans.

Enfin, toujours privilégier les activités physiques aux écrans. Entre 1 et 4 ans, les enfants devraient bouger au moins 2h30 chaque jour pour assurer le bon développement de leurs capacités physiques et motrices.  Jouer dehors est bénéfique pour la santé physique et mentale de l’enfant. Il a besoin de ce temps pour se défouler.

Ensuite, les éteindre au moins une heure avant d’aller au lit. L’occasion de partager un moment privilégié avec l’enfant quel que soit son âge. Privilégier la lecture de l’histoire du soir ou un retour au calme avec un jeu. Non seulement les parents participeront au développement des facultés cognitives de l’enfant en lui faisant la lecture mais en plus, parents et enfants passeront un moment complice ensemble.

Les jeux extérieurs permettent également d’apprendre tout en s’amusant. Il va approfondir par l’observation et le jeu sa connaissance du monde qui l’entoure. Les marques l’ont d’ailleurs bien compris et s’engagent de plus en plus à faire bouger les enfants !

Source : Etude CSA – novembre 2018 “Observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers français en France métropolitaine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *